Les visuels suivants reprennent le concept du labyrinthe dont le principe est de perdre son visiteur : en publicité donc, le premier réflexe sera de l'utiliser pour vendre un produite permettant de retrouver son chemin facilement. Amnesty Internacional (Chili)  utilise cependant le labyrinthe comme le parcours, le chemin à une cachette. Plus précisément, celle d'armes que les chiliens dissimulent afin de se protéger contre toutes intrusions extérieures. Le message souligne qu'une fois la cachette mise à jour par des enfants, un accident peut arriver très vite...

BED_1

CAR_1

Slogan & Direction : Amnestia Internacional : the game ends when they find it / Save your life, give your gun / disarming your house campaign stop / act denounce. Advertising Agency: Unitas/RNL, Santiago, Chile / Executive Creative Director: Pancho González / Creative Directors: Armando Macchi, Koop González / Art Director: William Araya /  Copywriter: Jaime González / Account manager: Alexis Sfeir.

Regardez bien le dernier visuel sur la voiture, si vous prenez un peu de recul (vu que vous êtes fans de concept store), vous reconnaissez facilement un visuel utilisé par Peugeot pour vanter les mérites de son GPS intégré, cf le visuel ci-dessous et l'article précédent. Si le concept reste utilisé de la même façon (à part l'absence d'enfant dans les print d'Amnesty Internacional), le message est fondamentalement différent : "procurez vous une Peugeot avec GPS intégré et votre récompense sera grande, vous ne serez plus jamais perdus" versus "attention, si vos enfants trouvent le chemin de vos armes, la récompense peut être mortelle"...

37991035_p

PSdlr (PS de la rédaction) : attention nous ne sommes pas chez  l'excellent Monsieur JoeLaPompe à comparer des visuels très similaires voire à en dénoncer une pâle copy, right ? Non le but ici est de voir qu'avec deux visuels très proches, les messages peuvent tout de même être différents. Allez dans le genre "labyrinthe graphiquement simple", voici un dernier print pour une marque que j'affectionne particulièrement dans sa façon optimiste de voir la vie : "Keep Walking," by Johnny Walker, ainsi que pour les fans de David Bowie, un extrait du film Labyrinth, sortie en 1986 avec, entre autres, Jennifer Connelly. Voyage étrange au pays des Elfes. Comme d'habitude la musique vaut le détour...justement !

Image1

Labyrinth_7