Aujourd'hui is the armistice day. Personnellement je m'en fous, je m'insurge encore contre ce jour qui fait que les pauvres "Martin" n'ont pas de reconnaissance du jour officiel de leur fête. et il y en a tellement : Martin Guerre, martingalle, Martin pêcheur, Marty Mac Fly, Martin Scorsese, Martin Luther... Alors plutôt que de regarder les différentes façons de fêter l'armistice, regardons les différentes façons dont est fêté le prénom Martin en publicité, en télévision, en cinéma, en musique  et bien sûr en politique. 

Commençons tout d'abord avec l'expo que j'ai ratée, et je m'en veux, puisque le photographe est excellent et décalé. Il s'agit  d'une figure contemporaine de la photographie en la personne de Martin Parr dont l'exposition au Jeu de Paume s'est tenue jusque fin Septembre 2009. Je vous conseille un tour sur son site officiel contenant une bonne bio et quelques bouquins intéressants dont voici 2 extraits : "l'ennui en couple" et "Japonais endormis". C'est con mais c'est bon ;-)

bored_couples

Japonais_endormis

Également un petit tour, forcément, vers la publicité et la saga 9Télécom dans laquelle le directeur marketing incrédule et désabusé s'en remet à la fougue et à la connaissance de la publicité (clichée) du créatif de son agence : le bien nommé Martin.


En voici un peu plus avec ce réalisateur, directeur, producteur mais également acteur, comme joueur de publicité. Un bon exercice pour tester son niveau d'anglais avec Martin Scorsese.


Bien entendu, impossible de ne pas citer une chanson qui a reboosté le prénom Martin, celle de La Grande Sophie.


Je ne pouvais terminer sans citer le plus connu de tous les Martin, celui qui fait des rêves éveillés. En ces temps d'espoir marqués par la commémoration de la chute du mur de la honte, pourquoi ne pas voir, lire ou relire le discours mythique que Martin Luther King prononça le 28 août 1963 au Lincoln Memorial, discours clôturant la marche vers Washington pour le travail et la liberté.

 

Pour finir avec un peu plus en légereté, le clip I Want You du DJ français Martin Picandet (Solveig), un clip un peu à la con il faut le reconnaitre...


Et par tradition familiale, me voici donc à 10h00 du matin, obligé de répondre à l'invitation à déjeuner de Jennifer ma  chère mère : Martin, est-ce que tu viens aujourd'hui ?

(PSDLR : merci à l'excellent NicoChe de m'avoir fait pensé indirectement à cet article)