L’avantage des couleurs, c’est qu’elles captent l’attention. Alors quand elles explosent, qu’elles coulent et que ça en mets plein partout, statistiquement ça a plus de chances de marcher. Et « ça » c’est la dernière campagne pour la Nissan Qashqai qui en a pris pour 2 semaines d'enfermement parisiens. Pour promouvoir la voiture, la marque a utilisé le pot complet pour ses clients potentiels, avec l'aide de TBWA\Paris. Dans un premier temps on remarque que tous les supports des stations de métro sont recouverts de la même publicité, c’est un premier effet positif, puis, quelques jours plus tard, rajout de taches de couleur partout sur les murs, ie en dehors des surfaces prévues pour… On s’attend à une campagne longue mais on est bluffé par le départ. Et plus ça coule, plus ça roule, les usagers du métro prennent la voiture en peinture numérique.

nissan_joue_a_qashqai_intro

nissan_joue_a_qashqai_metro

nissan_joue_a_qashqai_affiche


Cependant, si le planning media est plutôt bien tartiné (la longévité de la colle devient pénible au bout de 10 jours), les visuels posent tout de même plusieurs questions. Petite étude entre amis…

 

 

  • wtf : what the fuck le paint ball ? pour la maniabilité ? pour le côté ville, mais je joue aussi le côté campagne ? pour rappeler la pub pour l’écran Bravia (clairement exprimée dans les spots TV) ?

 

 

  • UrbanProof : en français « résistant à la ville ». Effectivement un 4*4 en ville c’est plutôt un contre-sens, mais à y regarder de plus prêt, qu’est ce que ferait ce 4*4 en montagne ? Dans tous les cas, quel intérêt d’écrire « URBANPROOF » avec les lettres des enseignes de la ville ? En jouant à deviner ce qu’il y avait derrière ces enseignes, on ne trouve en effet rien de satisfaisant… Uribian ? protof ?... Le jeu ne vaut pas la bougie...

 

  • Les taches de couleur : si vous n’aviez pas fait attention (en fait si vous n’avez pas attendu, ou pris le métro cette semaine), certaines taches prennent la forme de loup (au dessus des enseignes), de tête de mort  (bottom right) ou d’autres animaux… pourquoi ? Peut être pour symboliser les autres véhicules qui agressent la Qashqai. Mais pourquoi alors sur le mannequin la tache devient-elle une robe ? Mention spéciale tout de même pour la personne qui se prend une grosse tache de violet en guise de mascara sur l’affiche de fond, résultat équivalent à une application dans le métro…

 

Le concept est plutôt bien réalisé, mais il y aurait un peu trop d’idées dans la même idée, ce qui n’est jamais bon. Au risque d'en rajouter une couche, le gros intérêt de la campagne réside dans le media planning car l’agence a réussi à faire de la publicité en dehors des encarts prévus. En effet, la créativité liée aux taches supplémentaires est certes intéressante, mais l’incroyable est que l'apposition du nom de la marque sur certaines taches, et donc sur les murs du métro, là où d’habitude les porcelaines se battent la vedette… La marque a trouvé des lieux de publicité cachés.

Dans tous les cas, il va falloir laisser l’endroit dans l’état ou on l’a trouvé en entrant…

nissan_joue_a_qashqai_tache2


Et si vous regardez d'un peu plus près les représentations graphiques de notre ville, vous vous apercevrez que ça coule pas mal. Ne manquez pas l’occasion de vous attarder sur le festival artistique étudiant « ICI et DEMAIN » qui dure encore jusqu’au 18 mars. Et comme le coucou en vaut la peine, conceptstore sera mercredi soir à la représentation de Roberto Zucco, maison des Pratiques Artistiques Amateurs. Ci-dessous les visuels de 2009 et de 201O (réalisation graphique Bornstein et Sponchiado).

nissan_joue_a_qashqai_ici_2009

nissan_joue_a_qashqai_ici_2010